You are currently viewing Les sciences et l’école de la IIIe République : un patrimoine
Affiche pour promouvoir l'exposition qui a lieu à Canopé Toulouse du 26 Mars au 8 Juillet 2018 sur les anciens instruments d'éducation.

L’école de la IIIe République nous a laissé un riche patrimoine scientifique comme autant de traces d’une époque où l’enseignement se vivait en leçon de choses. La Direction territoriale Occitanie de Réseau Canopé vous invite à un voyage dans le temps le long des galeries de l’Hôtel Bardou, joyau architectural Art Nouveau pour ce printemps 2018.

Consulter, sur le site du Munaé, Toulouse : Les sciences et l’école de la IIIe République

Les sciences et l’école de la IIIe République : un patrimoine

Leçon de physique à l’École normale primaire de garçons d’Évreux, vers 1900
Leçon de physique à l’École normale primaire de garçons d’Évreux, vers 1900. Munaé, 1979.3669.10

Le Musée national de l’Éducation conserve une importante collection d’instruments scientifiques provenant d’établissements scolaires, notamment du lycée Henri IV de Paris et du lycée Corneille de Rouen. À cet ensemble remarquable s’ajoutent des photographies et des travaux d’élèves qui témoignent de l’évolution de l’enseignement des sciences tout au long des XIXe et XXe siècles.
Le musée n’est toutefois pas le seul établissement à conserver un patrimoine de ce type. Il se retrouve également dans certains ateliers Canopé et, plus fréquemment, dans les Écoles supérieures du professorat et de l’Éducation (Espé), héritières des anciennes écoles normales. C’est ainsi que plusieurs objets scientifiques ont été identifiés en région Occitanie dans les ateliers Canopé de Foix, Toulouse, Tarbes et Mendes, ainsi qu’à l’Espé de Foix, complétés par des éléments du musée de l’école de Perpignan. Soucieuse de valoriser ce patrimoine scientifique et scolaire, la Direction Territoriale du Réseau Canopé pour les académies de Toulouse et Montpellier s’est rapprochée du Munaé afin d’organiser conjointement une exposition où ces objets seraient présentés aux côtés des ensembles conservés par le musée.

Le Musée scolaire est utilisé par l’institutrice et l’instituteur pour enseigner les Leçons de choses : collections d’objets naturels et fabriqués, constituées également en partie avec l’apport des parents d’élèves. Dessin de Charles Philipp (élève de l’école de Saint-Jeand’Angély), Musée scolaire de Saint-Jean-d’Angély, 1927

Après étude de l’ensemble conservé en Occitanie, essentiellement daté des années 1880-1930, quatre axes ont été définis : les mesures, l’électricité en physique, le laboratoire comme espace d’enseignement et la leçon de choses. Les deux premières sections font la part belle aux mathématiques et à la physique comme disciplines, tandis que les deux autres sont l’occasion de s’attacher plus spécifiquement aux méthodes mises en oeuvres durant cette période, marquée par la grande réforme du début du XXe siècle.

En effet, « c’est en 1902 qu’une étape majeure de l’histoire de l’enseignement scientifique secondaire se constitue. Elle reconnaît aux sciences expérimentales sa véritable place. Il est recommandé aux professeurs de multiplier les expériences et des séances hebdomadaires de manipulation sont prévues dans les sections C (latin-sciences) et D (langues vivantes-sciences) nouvellement créées en visant l’objectif de constituer des humanités scientifiques ». 1

Cette exposition sera présentée dans les locaux de la Direction Territoriale de Réseau Canopé à Toulouse, dans le bel hôtel particulier construit par la famille Bardou à la fin du XIXe siècle. Bénéficiant du parrainage de Paolo Brenni, chercheur au CNRS-Italie et président de la Commission internationale des instruments scientifiques, cette exposition a par ailleurs été labellisée « ESOF 2018 – Toulouse, Cité européenne de la Science » et s’inscrira dans le festival Science in the City en juillet 2018. Elle sera par ailleurs ponctuée par une riche programmation d’événements comprenant des visites, des conférences, un hackaton, mais aussi un accueil spécifique pour les scolaires en partenariat avec le CCSTI Science Animation.

Pour en savoir plus :

  • Francis Gires (dir.), Encyclopédie des instruments de l’enseignement de la physique du XVIIIe au milieu du XXe siècle, Niort, ASEISTE, 2016
  • Association de sauvegarde et d’étude des instruments scientifiques et techniques de l’enseignement – site web : www.aseiste.org/
  • Myriam Boyer, Le goût des sciences, Lyon-Rouen, INRP, 2006 (catalogue de l’exposition réalisée en 2006 par le Musée national de l’Éducation)
Machine de Wimshurst utilisée pour réaliser des expériences d’électrostatique. Société Électrogénique, vers 1900, Munaé, 1978.00234.1

Informations pratiques

  • Dates : du 26 mars au 8 juillet
  • Horaires : du lundi au jeudi de de 8 h 15 à 18 h et le vendredi de 8 h 15 à 17h, certains
    samedis (consulter le site « Le Munaé hors les murs »)
    le week-end du 7 et 8 juillet
  • Adresse : Direction Territoriale de Réseau Canopé,
    68 boulevard de Strasbourg, 31000 Toulouse
  • Entrée libre et gratuite
  1. Erick Staëlen, « Manuels et instruments scientifiques à l’école », in Nicolas Bru (dir.), Regards sur le patrimoine mobilier de l’enseignement scolaire et universitaire, actes du colloque de l'Association des conservateurs des antiquités et objets d'art de France (Cahors, 29 septembre-1er octobre 2016), Errance - Actes Sud, 2017