You are currently viewing Le Musée national de l’Éducation (MUNAE)
Logo Munaé (crédit photo Munae)

Situé au coeur de Rouen, le musée national de l’éducation (Munaé) propose un ensemble exceptionnel d’oeuvres liées à l’histoire de l’éducation : peintures, gravures, estampes, mobiliers scolaires, cahiers et albums jeunesse (900.000 oeuvres et documents).

Le Munaé vous propose :

Pourquoi le Musée national de l’Education est-il situé à Rouen ?

Avant de devenir Musée national de l’Éducation à Rouen en 1980 rattaché à l’Institut national de recherche pédagogique (INRP), il est un simple service du Centre Régional de Documentation Pédagogique (CRDP) de Rouen, de 1970 à 1979 1.

Pendant cette période, sous l’impulsion de son directeur Claude Bouhier, assisté de Michel Théry, des collectes sont organisées dans de nombreux établissements des enseignements primaire et secondaire de Haute-Normandie. Puis, profitant de la logistique de cet établissement neuf – équipé d’une l’imprimerie qui réalise les publications du CRDP et du Centre national d’enseignement par correspondance (CNEPC) – les collectes s’étendent progressivement aux autres académies 2. Ces opérations de sauvegarde du patrimoine scolaire bénéficient du soutien du directeur de cabinet du ministre de l’Education Nationale 3, du recteur de l’académie de Rouen, du Maire de Rouen, de l’amicale des directeurs de CRDP et de l’apport des universitaires de Rouen 4, notamment celui de Marcel Boivin, professeur des Universités en histoire contemporaine.

Des colloques et des expositions sont organisés ainsi que des publications annuelles sur l’histoire de l’enseignement, largement diffusées 5. Ce service du CRDP désigné en 1972, Musée du matériel pédagogique devient en 1975 un musée national sous l’appellation, Musée national d’Histoire de l’Education (MNHE) 6 avec la réunion à Rouen des collections existant ailleurs qui sont complémentaires. Il est également précisé, dans cette circulaire ministérielle du 3 juillet 1975, que ce patrimoine éducatif est au service des chercheurs, des enseignants et du grand public.

Un patrimoine éducatif exceptionnel au service de tous

En 1980, Serge Chassagne, alors maître de conférences en histoire contemporaine à l’Université de Rennes, est nommé directeur du Musée national de l’Education à Rouen.

Enrichi depuis par de nombreux dons et acquisitions, le Musée national de l’Education devient le plus important musée de son genre en Europe. Il possède des collections sur les écoles communales, les collèges et les lycées publics et privés, du xvie siècle à nos jours 7, mais également sur les écoles des pays francophones. Les documents et objets sont conservés dans 2 500 m2 de réserves, l’autre partie étant valorisée au Centre d’expositions permanentes et temporaires 8.

Le Centre de recherche et de ressources du Musée national de l’Éducation, titre retenu en 2007, est désigné par « Centre de ressources du Musée National de l’Education 9 », après son annexion en 2011 au Centre National de Documentation Pédagogique (CNDP), pour finalement devenir le Munaé, un service du Réseau Canopé.

Depuis 1991, le Munaé met en ligne sa base de données consultable en accès libre : ce sont 270 000 fiches qui représentent plus de 500 000 items 10.

Moins connues, les collections du Munaé sur l’éducation hors l’école 11 sont regroupées et classées dans deux grands domaines : l’un rassemble les activités postscolaires et parascolaires ; l’autre, intitulé « L’enfant dans la famille et la société », aborde cinq thèmes touchant le cadre social. La collecte de témoignages matériels et immatériels sur l’éducation hors l’école par les musées de l’école et de l’éducation complète les apports du Munaé tout en donnant, au niveau local, une meilleure visibilité de l’action éducative.

Depuis 2014, les expositions présentées au Centre d’expositions du Munaé, sont éditées sous la forme d’expositions itinérantes prêtées gratuitement aux partenaires du système éducatif.

Consulter le site du Munaé : https://www.reseau-canope.fr/musee/

 

 

  1. Possédant des sections d’enseignement par correspondance décentralisées, dès la fin des années 1960, les quatre CRDP de Lille, Lyon, Toulouse et Rouen s’affirment comme étant les plus importants CRDP de France.
  2. Circulaire ministérielle n°75-229 du 3 juillet 1975 Cabinet du ministre de l’Education aux chefs d’établissements sous couvert des Recteurs – Collection de matériels scolaires anciens
  3. Michel Denieul, directeur de Cabinet de René Haby, ministre de l’Education Nationale
  4. L’Université de Rouen est créée en 1966 par scission avec l’université de Caen de Basse-Normandie, Rouen retrouve ainsi son siège académique supprimé en 1854.
  5. C. Bouhier (dir.), Cahiers d’Histoire de l’enseignement. Annales du centre régional de documentation pédagogiques de Rouen, publication annuelle, 1973 -1982,
  6. Circulaire ministérielle du 3 juillet 1975 n°75-229 Musée National d’Histoire de l’Education – Consignes pour une action nationale
  7. Les collections importantes couvrent le XIXe et XXe siècles.
  8. Le Centre d’expositions est ouvert au public en 1983, au 185, rue Eau-de-Robec. Le Centre de recherche et de ressources financé par un contrat de plan Etat/Région est inauguré le 7 juillet 2011. Les collections du Musée national de l’Education sur ces deux sites constituent un fonds d’un million d’items environ.
  9. Après son rattachement au CNDP, le poste de professeur des universités, créé en 2007, est transféré à École Normale Supérieure de Lyon. Françoise Chapron, « La vie de l’Association – Une année d’activité », Le Bulletin de l’Association des Amis du Musée national de l’Éducation, n° 2, 2014.
  10. Sources : Munaé, juin 2017
  11. Un descriptif détaillé des collections peut être téléchargé sur https://www.reseau-canope.fr/musee/